Lycée hôtelier Maurice Marland GRANVILLE
Lycée Hôtelier Granville

Nos formations

.

Information :

<span class="caps">JPEG</span> - 6.4 ko
Suite à un problème technique, le site du Lycée Marland est en pleine restructuration / mise à jour.
Merci de votre compréhension.
Le webmaster

les 1TSH découvrent l’ostréiculture.

Compte rendu de la visite du parc aquacole

Qu’avez-vous fait ?

Nous sommes arrivés le mercredi 3 octobre vers 18h45. Les élèves ainsi que les professeurs du lycée aquacole de Cherbourg nous ont accueillis dans le fort militaire où nous allions loger pour la nuit. Après avoir déchargé nos affaires, nous sommes partis nous installer dans les différentes chambres des dortoirs.
Vers 19 heures 30, nous nous sommes tous réunis autour d’un barbecue. Nous avions apporté quelques amuse-bouche, confectionnés au lycée Hôtelier.
Une fois la viande cuite et les tables dressées, le repas a débuté.
Après le repas, vers 21 heures 30, une promenade autour du port fut proposée par les élèves. Nous sommes donc partis faire le tour du port... De nuit !
La promenade commença par temps sec... Au bout d’une petite demie – heure, vers 22 heures, la pluie a commencé à tomber. Nous avons fini la balade sous une véritable averse, et donc retour au dortoir, complètement mouillés !
Vers 23 heures, nous nous sommes tous rejoints dans les chambres afin de mieux connaître les élèves du lycée aquacole. Vers minuit, nous avons mis fin à notre soirée et sommes partis nous coucher.

Le lendemain matin, 5 heures 30, les réveils sonnent dans chaque chambre, tout le dortoir s’éveille. Certains sont impatients, d’autres encore endormis. Une grosse journée nous attend.
Vers 6 heures, nous nous sommes réunis autour d’un petit déjeuner. A 7 heures, départ en bus vers la ferme maritime afin que les élèves du lycée aquacole se changent à leur tour. Les bottes et les k-way étaient de rigueur ! 7 heure 30, arrivée sur les parcs à huîtres. Quelques explications nous sont données par le professeur afin de mieux connaître l’organisation et le parcours de la production des huîtres. Ensuite, nous nous sommes approchés des tables en fer et nous avons commencé à travailler. Enlever les algues sur les poches d’huîtres et les retourner, les taper pour détacher les huîtres restées accrochées à la poche. Un travail très physique !
Durant une heure, nous sommes restés sur la plage à travailler. Ensuite nous sommes repartis à la ferme marine pour travailler les huîtres.
La classe fut divisée en 3 groupes pour les différents ateliers.
Atelier 1 : Le nettoyage et le tri des huîtres.
Atelier 2 : Découverte des entreprises voisines.
Atelier 3 : Etude et dégustations des huîtres dans un labo.

Dans l’atelier 1, le travail consistait à laver les huîtres dans la laveuse à huîtres, ensuite elles ont été triées sur le tapis. Les mortes ont été séparées des vivantes. Au bout de la chaîne, des paniers recueillaient les huîtres. Ensuite, les huîtres sont passées dans la calibreuse. Une par une, elles étaient pesées puis classées par calibre. Une fois les paniers pleins, ils étaient déposés dans des fosses remplies d’eau salée.
Ensuite, nous sommes partis visiter des entreprises. La première était une petite entreprise dirigée par Coralie. 820 kg d’huîtres étaient calibrés et classés sur des palettes. Pas moins de 16 paniers ! La deuxième entreprise, Hélie Huîtres. Une entreprise très importante, 40 employés au total. Les hommes et les femmes étaient séparés. Les femmes au tri et à l’emballage, les hommes au calibrage, au déchargement des tracteurs. Ces deux dernières activités étant les plus physiques.
Une fois la visite des entreprises terminée, nous sommes retournés à la ferme pour poursuivre sur le dernier atelier : le laboratoire. Cet atelier consistait à réaliser une analyse organoleptique de l’huître. Nous avons commencé par le visuel et le calibrage. 3 sortes d’huîtres nous étaient proposées : Isigny, Blainville et Saint Vaast.
Une fois les critères visuels évalués, nous avons réalisé le test olfactif et gustatif.
Ce qui en est ressorti ; Les huîtres d’Isigny étaient salées, celle de Saint Vaast de moins bonne qualité.
Vers 12 heures, nous nous sommes rejoints pour partir manger au collège Guillaume Fouace de Saint Vaast. Une fois le repas terminé, nous sommes retournés à la ferme vers 14 heures 30 pour assister à l’exposé organisé par les élèves du lycée aquacole.
Vers 16 heures 30, nous avons chargé les bagages. Des huîtres ont été offertes aux élèves du lycée hôtelier puis nous avons pris le départ pour Granville.

Qu’avez-vous appris ?

Suite à l’exposé, de nombreuses questions ont été posées : sur la production, la culture, le métier. Grâce à leurs réponses, nous avons pu comprendre que c’était un métier difficile, où il était nécessaire d’être passionné. Le travail s’effectue en fonction des marées. Nous avons pu apprendre beaucoup sur le produit, qui nous permettra de mieux le travailler par la suite, dans nos cuisines.

Auteurs : Axel , Floriane, Estelle étudiants de 1TSH

Ce que font nos élèves

Les concours...

Pour consulter les vidéos et articles concernant les concours où nos élèves se sont illustrés.

.

Accueil > Le lycée > Voyages, projets pédagogiques > les 1TSH découvrent l’ostréiculture.